Home Jours Abolition de l’esclavage Mayotte

Abolition de l’esclavage Mayotte

Pourquoi il y a plusieurs jours de commémoration de l’abolition de l’esclavage ?

Depuis 1983 les jours de la commémoration de l’abolition de l’esclavage sont fériés dans les DOM.

Le  décret de l’abolition de l’esclavage en France a été signé le 27 avril 1848 par le Gouvernement de la Deuxième République. Il a été adopté sous l’impulsion du sous-secrétaire d’État à la Marine et aux colonies Victor Schœlcher.

Mais pourquoi ce jour diffère d’un DOM à l’autre ? «C’était une demande des assemblées locales, entérinée par Mitterrand après son arrivée au pouvoir. Une circulaire détermine ces jours en fonction de jours historiques», explique Myriam Cottias historienne et présidente du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE).

Alors que le décret Schoelcher d’abolition de l’esclavage est pris à Paris le 27 avril 1848, la nouvelle met quelques temps à atteindre les différentes colonies françaises, même si elle arriva plus vite que les planteurs esclavagistes ne l’auraient souhaité.

Ainsi, en Martinique, le jour de commémoration «renvoie au 22 mai 1848, date d’un soulèvement d’esclaves. Car les esclaves sont au courant, les informations circulent entre les deux côtés de l’Atlantique, décrit Myriam Cottias. Le décret du 27 avril prévoyait l’abolition de l’esclavage deux mois après pour garantir la récolte de la canne à sucre». Mais en Martinique, les esclaves, informés des décisions parisiennes, imposent leur propre calendrier. Le 23 mai, le gouverneur de l’île décide d’abolir l’esclavage sans attendre l’arrivée officielle du décret. 

Le gouverneur de Guadeloupe en fait de même le 27 mai, date retenue sur l’île pour commémorer la libération de ses esclaves.

En Guyane, l’abolition est promulguée le 10 juin, jour actuel de commémoration dans le DOM amazonien.

Et à la Réunion, ce n’est que le 20 décembre que les esclaves purent jouir de l’abolition, «car il y eut une résistance des colons, qui disaient ne pas avoir reçu le décret», souligne Myriam Cottias.

Quant à Mayotte, l’histoire est plus surprenante: l’abolition de l’esclavage y est commémorée le 27 avril, mais non en souvenir du décret Schoelcher du même jour. «Cela renvoie en fait au 27 avril 1846, où le baron Mackau abolissait l’esclavage à Mayotte, qui était alors vu comme un laboratoire expérimental», explique Myriam Cottias. Soit deux ans avant la décision républicaine du printemps 1848.

source

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

27 Avr 2021

Heure

All Day
Catégorie